top of page

Danse-thérapie et kinesphère

En danse-thérapie , on parle souvent de kinesphère, théorisée par R. Laban.

kinesphère

Il s'agit de l'espace que nos membres (mains, pieds) peuvent atteindre sans déplacement des appuis au sol, dans toutes les directions tout autour de nous.

On peut la visualiser comme une bulle dans laquelle chacun évolue.


Le volume de notre kinesphère est variable : si je suis capable de me déployer et de m'étirer dans toutes les directions, ma kinesphère atteint sa taille maximale. Si au contraire je me tiens recroquevillé, ma kinesphère est très petite.

Chacun d'entre nous occupe sa kinesphère de façon différente, et notre façon de bouger dans notre kinesphère est corrélée avec notre état psychique. Il s'agit de la façon dont nous occupons notre propre espace, et cela influe aussi notre relation aux autres : si je me sens bien dans mon propre espace, je vais pouvoir explorer des espaces plus grands, et peut être entrer en relation avec d'autres. Dans le cas contraire, le déplacement est difficile, et la relation aux autres est compliquée. De même, si je me sens bien dans ma kinesphère, il me sera peut-être possible de la partager avec quelqu'un. Mais si je ne me sens pas en sécurité dans mon propre espace, impossible de le partager.


Dans mes séances de danse-thérapie, en groupe ou en individuel, une grande partie du travail, généralement en début de séance, comme une mise en mouvement, est consacrée à la kinesphère.

On commence par localiser le centre de la kinesphère, qui est aussi le centre de notre corps, juste en dessous du nombril. Puis on explore cette bulle avec différentes parties du corps : la tête, les épaules, les coudes, les mains, les hanches, les genoux, les pieds.

Et on expérimente : est ce qu'aujourd'hui je me sens mieux en périphérie de ma sphère ? Ou est ce que je préfère rester vers le centre ? Est-ce que l'exploration est agréable, ou difficile ? Et petit à petit, de séance en séance, cet espace est apprivoisé, de nouveaux espaces sont explorés. Le corps est délié, chaque partie du corps a bougé indépendamment des autres, tout en restant reliée aux autres parties, et au centre. Chacun a pu explorer aussi sa tridimensionnalité. C'est un travail structurant pour le corps et le mental, et qui prépare au travail relationnel : bouger en relation avec le groupe ou avec le thérapeute.

Progressivement, on explore aussi sa créativité : comment atteindre d'autres espaces ? Comment aller d'un point à un autre en changeant de trajet ? Et on explore différentes dynamiques, différentes qualités de mouvement. On se rend compte qu'il existe un nombre infini de possibilités d'explorations, et on développe son expressivité.


Pour la mise en pratique de cet article danse-thérapie et kinesphère, rendez-vous sur la chaîne Youtube Exmoveo et laissez vous guider par les vidéos Mise en Mouvement 1 et Mise en Mouvement 3 !










Commenti


bottom of page