top of page

La danse-thérapie, c’est quel style de danse ?

On me pose souvent cette question quand j’explique mon métier…


En réalité, la danse-thérapie, ce n’est pas un style de danse !


C’est une approche psycho-corporelle qui s’appuie sur la danse avec des objectifs de mieux-être physique et/ou psychique pour les personnes accompagnées.


Danse contemporaine, danse d’improvisation, danse-contact, danse classique, danse moderne, danse Jazz, danse africaine, hip-hop, tango argentin… tout style de danse peut être utilisé en danse-thérapie. Chaque danse-thérapeute a une approche qui dépend de sa propre expérience de danseur(se) et l’adapte à la personne ou au groupe qu’il/elle accompagne.


Pour ma part, les styles de danse sur lesquels je m’appuie le plus dans mes séances sont la danse contemporaine, la danse-théâtre et la danse d’improvisation. Ce sont ces styles de danse que j’ai le plus pratiqués moi-même, et qui me semblent les plus appropriés pour offrir aux participants un cadre favorisant l’expression personnelle et la créativité.


Mais dans ma pratique de danse-thérapeute, j’ai été amenée à m’appuyer sur d’autres styles de danse pour certains suivis :

  • Le tango argentin pour des personnes souffrant de la maladie de Parkinson, car cette danse, basée sur la marche dans différentes directions, avec des variations de longueur des pas et des variations rythmiques, est particulièrement indiquée dans ce cas selon de nombreuses études.

  • La danse classique avec certaines personnes pour qui ce style de danse était la seule référence, l’ayant pratiquée enfant. Démarrer leur suivi par de la danse classique était nécessaire afin d’établir un lien de confiance pour aller ensuite vers autre chose.

  • La danse africaine : pour de nombreuses personnes, aborder des rythmes marqués, des danses percussives, est très rassurant, et permet de libérer tensions et émotions. Ce style de danse n’était pas au départ ce dans quoi je me sentais le plus à l’aise, je m’y suis donc formée pour pouvoir l’utiliser ensuite dans ma pratique de danse-thérapeute.

Et puis, selon les idées et envies des personnes ou des groupes accompagnés, tout style de danse peut être essayé ensemblePuisque l’objectif n’est pas d’acquérir une technique, mais d’expérimenter le plus de façons de bouger possible, et de sentir l’effet physique et psychique de ces expériences. Alors merci à tous les participants et patients qui m’ont emmenée vers la danse country, le flamenco, le waacking, le rock, et bien d’autres choses ! Autant de styles de danse qui permettent d’appréhender l’espace, le poids du corps, le flux de mouvement, et le rythme de façons toutes très différentes et enrichissantes.


Et pour conclure : si en danse-thérapie, on s’appuie sur ces styles de danse très différents, pour autant une séance de danse-thérapie n’est pas un cours de danse, donc les consignes et exercices sont toujours adaptés en suivant les principes de la danse-thérapie pour assurer un cadre sécurisant à tous les participants.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page